Le parcours et les recherches de Patrick Legembre

0
107

Patrick Legembre est né le 1er octobre 1974. C’est en 1992 qu’il obtient son bac C. Il suivait ses cours au lycée d’Andernos, qui est situé dans le bassin d’Arcachon. Il choisit l’université de Bordeaux pour poursuivre ses études. Face à la multitude des filières proposées, il choisit de s’orienter vers le domaine de l’oncologie et l’immunologie.

Son parcours est un succès, car il valide un master en 1998. S’ensuit son doctorat en 2002. Visant plus loin, il décide d’aller poursuivre ses études aux États-Unis. Il s’inscrit donc à l’université de Chicago pour son post doctorat. Pendant plus de 2 ans il est encadré par le professeur Marcus Peter.

Pendant ces 2 ans, il est très certainement beaucoup stimulé, car il va jusqu’à s’intéresser au processus métastatique induit par les récepteurs de mort. Il devient finalement professeur associé en décembre 2005. Il est chargé de recherche à l’INSERM, à l’unité de Bordeaux.

Grâce à cette nomination, il arrive à se distinguer facilement. Autrement, ce serait très difficile, car le concours d’entrée de l’INSERM est très difficile. Si nous devons traduire ça par des chiffres, il faut savoir que seulement 5 % des candidats arrivent à réussir cette épreuve.

Il a beaucoup travaillé pour en arriver là aujourd’hui. En janvier 2010, il intègre l’équipe de recherche de Rennes. Très intéressé par la recherche, il n’hésite pas à gravir progressivement les échelons. Il commence donc comme professeur, il devient ensuite directeur, il travaille pour la Ligue contre le cancer jusqu’en 2019.

C’est cette année qu’il intègre l’équipe de Limoges. Il a intégré cette équipe comme directeur des recherches depuis février. Depuis près de 15 ans maintenant, Patrick Legembre consacre sa vie à la recherche sur 2 maladies : le lupus et le cancer du sein.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.