La Comptabilité d’entreprise en France

0
14

Lors du démarrage d’une entreprise, l’avis d’un bon comptable français à vocation commerciale est clairement souhaitable, ne serait-ce que pour bien comprendre vos options et obligations en matière fiscale et de sécurité sociale.

Toutefois, le domaine est très vaste et tous les comptables n’ont pas nécessairement les compétences et l’orientation qu’il est possible de rechercher en tant que propriétaire d’une entreprise.

Certains ont une réputation à garder et leur mot est généralement respecté par les autorités fiscales comme ce comptable paris que nous vous recommandons. D’autres peuvent manquer de crédibilité et ne pas convaincre.

Essayez aussi et trouvez un comptable à vocation commerciale. La comptabilité est facile, mais ce que vous voulez en tant que nouvelle entreprise est plus que cela.

Afin de minimiser les frais, une approche que vous pouvez envisager consiste à effectuer vous-même certaines des tâches de base en matière de tenue de registres. Préparer une analyse mensuelle sur tableur des dépenses et des revenus à soumettre au comptable serait une approche. Discutez du problème avec votre comptable et demandez-lui ce qu’il veut de vous.

Soyez très prudent lorsque vous demandez des conseils en matière de comptabilité en dehors de la France, ne serait-ce qu’en raison de difficultés concernant votre droit de recours légal en cas de négligence professionnelle de la part du comptable. Les comptables sans statut juridique en France exercent leurs activités en dehors de la juridiction des autorités légales et réglementaires françaises.

En tant que petite entreprise, les obligations comptables des autorités statutaires ne sont pas sévères, en particulier si vous n’établissez pas une société à responsabilité limitée.

En tant que commerçant unique, il devrait suffire de tenir un journal des recettes et des dépenses, ainsi que toutes les factures correspondantes.

Une petite entreprise peut opter pour un régime fiscal appelé micro-entrepreneur / auto-entrepreneur dans lequel il n’est pas nécessaire de produire des comptes détaillés pour les autorités fiscales; il suffit de tenir un journal des dépenses et des recettes.

Dans le cadre de ce régime fiscal, lorsque vous faites votre déclaration fiscale, vous indiquez simplement votre chiffre d’affaires et un abattement automatique vous est accordé avant que les impôts et les cotisations de sécurité sociale ne soient débités.

Il n’est pas nécessaire de présenter les registres financiers de l’entreprise, bien que vous deviez les conserver pour une éventuelle inspection.

Au fur et à mesure que l’entreprise grandit (et particulièrement si vous engagez du personnel, devenez une société à responsabilité limitée ou si vous devenez redevable de la TVA), il peut s’avérer nécessaire de modifier votre régime fiscal, car il faudra presque certainement une comptabilité en partie double et comptable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.