Le parcours étonnant de Phillippe GOJ

0
70

En 1997, ça fait maintenant 6 ans que l’entrepreneur a créé son entreprise. Cette année est une des plus chargées pour Philippe GOJ, il cumule de plus en plus de charges. Parmi ces nouvelles charges, il devient le directeur de publication de l’artisan électricien, électronicien, et ce, jusqu’en 2013.

Par ailleurs, il est aussi administrateur à Prometelec, c’est le cas jusqu’en 2007. À côté de ça, il assume aussi le rôle d’enseignant pour les stagiaires et autres passionnés d’électricité. Tout au long de sa carrière on estime qu’il a enseigné à plus de 10000 personnes le métier d’électricien et d’expert en sécurité électrique.

D’autres se seraient arrêtés à l’enseignement, mais Philippe GOJ n’hésite pas à entrer à l’ASFODELEC une fois de plus en tant que président jusqu’en 2017. Certaines étapes du parcours de l’entrepreneur ne sont pas mentionnées dans les grandes lignes. Par exemple, entre 1998 et 2003, il exerce en tant que trésorier auprès des fonds d’assurance formation des métiers et services.

L’année suivante, il est encore élu président, cette fois au sein du conseil national de l’équipement électrique. À la fin de son mandat, il est réélu à ce poste en 2003 et il reste jusqu’en 2007. Son expertise lui a permis d’intervenir auprès de diverses commissions et organismes.

L’entrepreneur a aussi contribué à l’adoption de réformes, normes et règles diverses.

  • 2002 – enchaînement avec l’UTE C15.600
  • 2003 – établissement d’un référentiel de diagnostic de sécurité relatif à une installation électrique ainsi que la Démarche Confiance Sécurité de EDF
  • 2007 – direction de la norme XP16.600 diagnostique électrique
  • 2012 – mis à jour du guide
  • 2014 – il assiste AFNOR pour la réforme C15.100 travaux neufs et XP16.600 diagnostic électrique.

Il arrive à la tête du CIAMT en 2017. Il s’intéresse au bien-être médical des salariés et des artisans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.