Le conte africain, qu’est-ce que c’est ?

0
353

D’aucuns pensent que les contes africains sont toujours faits pour les enfants. Mais, c’est une erreur que de penser ainsi, car ces contes s’adressent aussi bien aux enfants qu’aux grandes personnes. Le plus souvent, ces contes mettent en exergue les traditions africaines et plusieurs leçons de moral en ressortent. Dans les livres d’Afrique, vous verrez des énigmes, des maximes, des formules divinatoires, des louanges des dictons mais également et surtout des proverbes, des fables et des contes.

Comment se racontaient les contes africains ?

Les contes africains se disaient le plus souvent le soir au clair de lune ou autour du feu. Ainsi, à la tombée de la nuit, tout le monde se réunit pour écouter de belles histoires. D’ailleurs, dans la tradition africaine, la nuit est associée à la fécondité et à la mère. C’est également à ce moment que le corps et l’esprit sont plus tranquilles, selon cette même tradition.

Le conte est destiné à être écouté par un public. Et pour cela, avant que l’émetteur ne se mette à raconter une histoire, il faut nécessairement qu’il y ait un auditoire. Un conte, cela ne se raconte pas pour soi-même, mais pour un public. Nous pouvons donc dire que cette littérature orale crée de la complicité entre l’émetteur et le récepteur puisque l’un serait inutile sans l’autre.

Le conte africain et ses leçons de moral

En plus de réunir les hommes, les femmes et les enfants après une journée de dur labeur, les contes africains sont également un enseignement. C’est un excellent moyen de faire passer un message de divulguer des valeurs collectives. L’émetteur aborde, à travers ses histoires, divers problèmes de la société comme les conflits entre les générations, la hiérarchie, la polygamie, etc. Après avoir écouté un conte africain, le récepteur retient à coup sûr une leçon qui lui sera d’une grande utilité dans la vie active.